mercredi 18 janvier 2017

Champignon de Paris maison, cuisinés au thermomix

En faisant mes courses, je suis tombée sur une mini serre de champignons de Paris, pour moins de 4 euros, l'idée m'avait déjà trottée dans la tête et là cela tombait bien, pour tester.



Voila la petite serre, qui a bien poussée, depuis l'achat, au départ il n'y avait que des petits points blancs que l'on voit sur le terreau, La photo, c'était hier juste avant que je "cueille" les plus gros champignons de Paris.

Dès l'achat j'ai conservé cette petite serre, au fond de ma cave et sans courant d'air, j'arrosai un peu à travers les trous, régulièrement et les champignons sont là, bien épanouis, au point de pouvoir me faire une bonne petite recette de champignons à la grecque, avec des champignons frais.



Après avoir enlevé le couvercle transparent, j'ai récupéré les plus gros champignons, pour les cuisiner et même que cela m'a forcé de récupérer le les feuilles de laurier au fin fond du terrain dans la neige, même le chien n'a pas voulu me suivre.

Les champignons de Paris cueillis dan la petite serre, seulement essuyés, puis coupés en morceaux, ont attendu leur tour, pendant que je préparai la sauce dans le Thermomix.

1 oignon pelé, coupé en morceau et mixé vitesse 5, puis revenu 3 minutes 90° dans un peu d'huile, en compagnie des aromatiques émiettés: thym, sarriette, sauge, romarin frais du jardin, le froid ne les a pas encore totalement endormi, un pincée de sel et du poivre.

Au bout des 3 minutes ajout d'un petit pot maison de conserve de sauce tomate. (pratique et bien goûteux ces pots stérilisés), dans le bol avec une cuillère à soupe de fécule, cuisson 10 minutes vitesse 2, puis encore 5 minutes en marche arrière avec les champignons réservés.

Il ne reste plus qu'à laisser refroidir, en mettant la préparation avec deux feuilles de laurier, dans un pot avec couvercle et au frais, il resté au garage très froid en ce moment,

Nous avons mangé froid en entrée le lendemain à midi, ces champignons préparés, c'est très bon, bien différent de ce que je faisais auparavant, avec des champignons du commerce, Ils sentent bons et sont moins durs.

C'est pratique, car il m'est arrivé d'acheter des champignons de Paris et ne pas avoir le temps de les faire et qui sont partis au compost, là je cueille quand je veux et en plus c'est meilleur.

Avec cette serre je devrai pouvoir faire deux fournées c'est sur, peut être trois ou quatre avant que le terreau soit trop appauvri, mais je vais me renseigner pour acheter du terreau et des graines de champignons de Paris, car cela me plait bien.



vendredi 13 janvier 2017

Foie gras maison, saucisse fraîche, rôti de porc, sauce tomates et poivrons maison stérilisés

Une recette de la fin de l'année, que j'avais oublié de poster , car je n'avais pas pris  les photos, j'ai stérilisé des bocaux en partant du reste de foie gras préparé pour les fêtes.



Comme chaque année j'ai préparé du foie gras, cette année au Thermomix, un pour notre noël, un pour les amis qui nous recevait pour le jour de l'an et 2 pour chacun de mes fils pour fêter avec leurs amis leur jour de l'an.

Dans tout ça il me restait un peu de foie gras, car j'avais préparé en même temps avant de saucissonner et faire cuire.

Nous serons ravis de manger ce foie gras mi-cuit maison à l'occasion de fêtes diverses, car les foies gras du commerce par mon expérience se rapproche plus le goût du pâté que du foie gras.

De ces morceaux de foie qu'il restait j'ai préparé 2 bocaux de foie gras maison, bocal bien fermé, ils ont attendu une journée au frais, le temps de faire mijoter une sauce tomates/poivrons, préparer une saucisse fraîche achetée chez le boucher et un rôti de porc, par erreur j'ai écris bœuf  sur les bocaux ou lieu de porc, donc étiquette à rectifier, car c'est bien du porc.

Sur un vieux livret de charcuterie j'ai trouvé une recette de saucisse confite que j'ai adapté à ma façon, la saucisse dont j'ai ôté les deux embouts que j'ai congelé pour un usage ultérieur, le reste a été coupé en rondelles que j'ai fait dorer dans une poêle, puis mis dans le bocal accompagné d'un peu de saindoux et d'herbes aromatiques du jardin émiettés, thym, sarriette, sauge, romarin, un peu à chaque couche de rondelles de saucisses.

Ces saucisses confites dont j'ai fait 2 bocaux se mangent aussi bien chaudes que froides.

Il y avait aussi une recette de porc, adaptée aussi, avec des tranches de rôti de porc, accompagné d'un peu de graisse du foie gras maison préparé pour les fêtes, un petit verre à liqueur de Cognac, des grains de poivre, du sel de Guérande, une goutte d'huile essentielle d'ail, un peu de 4 épices, des herbes aromatiques du jardin émiettés, thym, sarriette, sauge, romarin, et idem aux saucisses au dessus, un peu à chaque couche de rondelles de porc de ce mélange et une feuille de laurier sauce du jardin pour finir chaque bocal.

Lui se mange de préférence froid avec des cornichons et/ou de la moutarde.

Mes sauces tomates partent très vite, entre moi et mes fils et mes charmantes belles filles. donc là j'ai fait 6 petits bocaux d'un rapide mijoté (car cela fini de cuire pendant la stérilisation) de tomates, poivrons à égalité, oignon, ail, sel et poivre, aromatique du jardin émiettés.

Tous ces pots ont pris place dans le stérilisateur au gaz qui a chauffé 2 heures à partir de l'ébullition.

Et me voila plus riche de 12 bocaux que je peux garder plusieurs années, mais qui devrait se manger relativement rapidement. Je m'éclate avec mon stérilisateur.


lundi 9 janvier 2017

Bocaux de plats préparés et compotes maison stérilisés

Bien pratique de stériliser des plats tous prêts, du coup j'ai sauté le pas il y a quelques semaines, en achetant un stérilisateur, un petit réchaud à gaz et un thermomètre.


Donc dans l'après midi qui a suivi l'achat, une ratatouille un peu pimentée (tomates, courgettes, aubergines poivrons poudre de piments verts, sel, sucre, poivre)  a précuit avec des blancs de poulets sur la grille de mon Wok mijoteur, puis le tout, une fois le blanc de poulet coupé en morceaux, a été dispatché de façon équilibré, dans 6 pots.

Puis enchaînement après nettoyage du mijoteur, des morceaux de pommes pelées et coupées au pèle pommes, ajout de sucre et de cannelle en poudre, je n'avais plus de bâtons de cannelle. Les pommes ont cuit très peu juste pour qu'elles soient un plus fondantes pour être mixées à l'aide du mixer plongeant direct dans le wok.

J'en ai profité pour préparer mon dîner du lendemain une blanquette de veau, j'en ai fait suffisamment pour pouvoir récupérer deux pots, là aussi cela a seulement précuit.

Le tout précuit, car cela fini de de cuire dans la stérilisation.



Le stérilisateur j'ai choisi un qui chauffe sur le gaz, pour plus de facilité, on a acheté aussi un réchaud à gaz qui qui se raccorde à une petite bouteille gaz, qui pourra servir de dépannage au barbecue l'été, et sera plus pratique que ma marmite utilisée auparavant, plus besoin de caler avec des torchons.

Je dis plus facile, car je peux faire dehors et se pose sur le sol, pas besoin de lever le stérilisateur, il fait 11 litres, il a une colonne centrale et des crochets pour que les pots ne s'entrechoquent pas et ne se retournent pas. Le stérilisateur a pris place sur le réchaud

Tous les pots ont rejoint le stérilisateur et après avoir fixé les crochets, l'eau a été versé, il avait eu une telle averse, qu'il y avait  un arrosoir déja plein d'eau de pluie qui à fait l'affaire avec un petit rajout supplémentaire de manière à recouvrir les pots, Puis le réchaud a été allumé à fond, je suis allée voir un petit moment après le thermomètre atteignait 120 °, j'ai pu baisser le réchaud et cela a fini de stériliser, la stérilisation a duré une heure et 30 minutes après ébullition et je laisse refroidir dans le stérilisateur avant de les sortir, les essuyer et les étiqueter. 


lundi 26 décembre 2016

Chou rouge fermenté au kéfir de fruits

La fermentation, c'est parait il bon pour la santé, j'ai donc acheté un petit chou rouge bio pour le faire fermenter



Du chou rouge fermenté, j'avais déjà fait avec satisfaction et qui est fini depuis longtemps, mais cette fois ci tout simple sans carottes, ni aromates.

De la même façon je me suis servi du vieux robot de ma belle mère disparue, qui râpe parfaitement mes choux et vous voyez le résultat, j'ai simplement à la fin ajouté un peu de de fleur de sel et recouvert le tout avec de l'eau de macération de kéfir, un litre, pile poil.

J'ai préparé le tout dans mon petit local à préparation que m'a fait mon homme dans le cellier, qui s'avère vraiment bien pratique, pour faire tous mes trucs maison.

Pour le pot de macération, c'est un pot dans lequel j'avais fait un ratafia de mûres, utilisé depuis  très longtemps, mais le pot oublié au fin fond de la cave, quel dommage, le voila de nouveau en service.

Le chou rouge cela nous donne l'occasion d'en manger, pour un dîner soir, un peu de chou rouge, un oignon émincé, quelques petites saucisses, le tout réchauffé et voila un bon petit repas.

Il peut aussi se manger cru, c'est encore meilleur pour profiter des qualités de la fermentation



Peu de temps après j'ai eu le plaisir de voir la fermentation s'amorcer, voyez un peu les petites bulles déjà qui se forment, cela parait bien parti mon affaire.Dans quelques temps, il devrait changer de couleur pour devenir plus rose.Et maintenant plus qu'à attendre minimum un mois avant de s'en servir.


lundi 12 décembre 2016

Fromages affinés maison

Après des achats dans une grande surface, nous en avons profité pour récupérer du lait au distributeur à proximité, nous avons eu la chance de rencontrer le couple qui recharge cette machine et nous sommes entretenus sur leurs problèmes d'exploitants et le prix de misère que les laiteries achètent leur lait. 



Cinq litres de lait ont pris place dans les bouteilles et dès que nous sommes rentrés, le temps de me débarrasser, ranger mes courses, j'ai versé ce lait dans une marmite, celle dont je me suis servie pour stériliser les conserves, ajouté un petit reste du fromage blanc maison fait deux jours avant, qui est dans le pot du commerce devant sur la photo et une vingtaine de gouttes de présure liquide. 




Ensuite quelques herbes du jardin mixées, ont rejoint le lait, puis le tout à chauffé sur le gaz doucement jusqu'à que le lait commence à cailler. Le choix de la marmite s'est imposé, car ma vieille fromagère accepte au maximum 1,5 litres.



A l'aide d'une passoire le caillé a été récupéré et versé dans un torchon lui même dans une passoire, quand tout le caillé a été récupéré, le torchon a été fermé à l'aide d'un élastique et pendu à un crochet dans la cuisine, pour égoutter.



Lorsque le "pendu" a été suffisamment égoutté, ce caillé égoutté a atterri dans un moule percé à fromage et recouvert de ma mousseline, pour être pressé manuellement et à nouveau égoutté.





Puis ce caillé a été mis dans des moules plus petits, et dès qu'ils ont été plus fermes et maniables, ils ont rejoint mon éternelle passoire pour s'égoutter  encore un peu



Quelques jours plus tard ils étaient encore plus ferme, on le voit ils s'écrasent moins l'un sur l'autre et ont rejoint ma petite cave à fromagepour affinage, enfin comme je peux l'affinage....



Depuis je les tournent tous les deux jours et les salent un peu avant de les remettre dans la cave, dernièrement je les aient frottés avec le mélange que je me sers pour mes salaisons et comme on peut le voir l'affinage commence à faire son effet et ils ne devraient pas tarder à pouvoir être utilisés.

Le choix de cinq litres de lait c'est pour essayer un fromage moins sec, car avec une petite quantité de lait en s'égouttant ils deviennent rapidement durs, donc je continue aussi avec les 1,5 litres dans la fromagère, mais pour des fromages mi frais et les fromages blancs et faisselles.



mardi 6 décembre 2016

Caillettes de Dunières en Haute Loire

Quelques problèmes avec mon blog après une modification de ma part , m'a éloignée, j'ai réparé et je reviens avec une recette donnée par la cousine de mon mari, un vrai régal et si simple à faire



Pour quatre caillettes

500 g de porc haché
200 g de chou vert
1 oignon moyen+ 1 petit oignon
pincée de sel, pincée de poivre
De la crépine


Le chou vert, les feuilles lavées puis blanchies à l'eau bouillante, égouttées et essorées.
Les oignons pelées et mixés.

On mélange la viande hachée avec le chou vert, les oignons, sel, poivre, ensuite on forme quatre grosses boules et on emprisonne chaque boule dans la crépine.

Il ne reste plus qu'à faire cuire au four 35 mn à 200° et au bout de ce temps 15 mn à 230°.

Servir chaud et se régaler.

Ces caillettes doivent se faire de différentes ailleurs qu'en Haute-Loire, mais celles- ci, sont très bonnes et donnent l'occasion de manger du chou vert de façon très agréable.

C'est une recette simple que je referai avec plaisir, merci cousine.

J'ai acheté depuis des caillettes dans le commerce, rien à voir, cela vaut vraiment le coup que je refasse ce plat.


mercredi 26 octobre 2016

Stérilisation compote de pommes figues maison

Cette fois ci c'est la stérilisation d'un plat que je fais souvent, la compote de pommes mais là avec des figues.



Une dizaine de pommes lavées, coupées et pelées avec le pèle pommes

Les pommes ont mijotées, avec le jus et les bâtons de cannelle d'un dessert aux figues que j'avais fait la veille, (Ce dessert au figues , je l'avais déjà fait l'an dernier vers la même époque).





au pommes j'ai rajouté en plus une cuillère de fructose, et une d'Armagnac.

Cela n'a pas mijoté trop longtemps, juste le temps que les pommes soit un peu fondantes, pour pouvoir mixer.


Quand les pommes ont été fondantes, les figues non cuites ont été rajoutées, les bâtons de cannelle ôtés, un petit rajout d'une cuillère de cannelle en poudre, puis le tout mixer au mixeur plongeant directement dans le wok.

Les pommes ont été peu cuites et les figues pas du tout, car cela fini de cuire dans la stérilisation.


Ensuite le résultat a été versé dans quatre pots, stérilisés puis étiquetés comme pour la sauce tomate

D'ailleurs j'ai rajouté à la stérilisation des compotes, trois nouveaux pots de sauce tomate, fait la veille avec les toutes dernières tomates du jardin.



Des dernières tomates du jardin j'en ai gardé quelques une pour faire une salade de tomate, que j'ai assaisonné de vinaigrette, allongée d'une cuillère de mayonnaise et une cuillère d'eau.



mardi 11 octobre 2016

Velouté de champignons

Un petit velouté de champignon servit comme mise en bouche d'un bon repas, vraiment un vrai délice


La cousine de mon mari m'a donné sa recette de velouté de champignons, vraiment un vrai délice
3 pommes de terre
20 g de beurre
1 litre de bouillon cube bœuf
1 petite poignée de cèpes secs des bois et une cèpes frais en bocaux
un peu de crème liquide

Faire tremper les cèpes des bois séchés
Préparer un bouillon de cube de de bœuf
Réserver

Faire revenir les échalotes dans le beurre, jusqu'à une petite coloration

Peler, laver et couper les pommes de terre
Ajouter aux échalotes, les faire légèrement colorer tout en remuant, dès que les pommes de terre sont prêtes, verser les champignons égouttés, d'abord, les cèpes secs des bois, remuer, puis les cèpes du bocal.

Remuer et arroser avec le bouillon tout en remuant.

Cuire environ 45 minutes en remuant, lorsque c'est fini rajouter un peu de crème, mixer et servir chaud.

Personnellement, j'ai fait cette recette au Thermomix, qui remue tout seul, mais dans une casserole cela se fait aussi bien.

C'est un plat tout simple à faire avec peu d'ingrédients, à condition d'avoir les bons produits, les champignons secs c'est les cousins de mon mari qui avait eu la gentillesse de nous donner une parte de leur récolte.

Ce velouté est un délice, c'est davantage qu'un potage, servi en mise en bouche dans un petit récipient pour chaque convive lors d'un bon repas de fête il fait merveille.

Ce velouté servi en amuse bouche lors d'une petite fête, tout le monde c'est régalés.

Conclusion, si vous avez des champignons de votre récolte dans nos bois cet automne, faites vous plaisir, vous ne le regrettez pas.

vendredi 7 octobre 2016

Couscous comme là bas au wok

Le coucous nous aimons bien, c'est un plat complet et je le fais depuis longtemps.



Auparavant il était fait à la cocotte minute, puis au thermomix et désormais dans la mijoteuse électrique qui me sert aussi de mijoteuse.

Pour 2-3

4 carottes
1 navet
1 branche de céleri branche du jardin
1 poivron rouge en lamelles
Bouquet garni du jardin
1 poignée de pois chiche trempé dans l'eau depuis la veille

2 belles cuisses de poulet

Semoule j'ai mis deux gobelets du cuit-riz, car je fais cuire la semoule dedans.

Faire revenir d'abord le poulet dans un peu d'huile, puis ajouter les légumes, lavés et pelés à l'exception du céleri et du poivron rouge, ajouter la valeur d'un grand verre d'eau et faire mijoter pendant une heure, le poulet pour la cuisson je le pose sur la grille du wok et les légumes au fond du wok.



A la fin de la cuisson on transfère dans un plat et on récupère le jus de la cuisson pour faire la sauce pour arroser le couscous



La sauce est donc faite avec le bouillon de la cuisson et 1 cuillère café d'harissa un tube



Et voila mon couscous maison, qui ne vaut surement un couscous d'Afrique du Nord, mais nous il nous plait bien.